Monsieur Gilbert Le Bris, député du Finistère, membre de la Commission de la Défense Nationale, président de la délégation française à l'Assemblée parlementaire de l'OTAN, a prononcé une conférence le 10 mars 2015, à 19 heures, en l’amphithéâtre Louis de l'Ecole Militaire.

Elle avait pour thème un sujet particulièrement intéressant compte tenu de l'actualité :

L'OTAN dans les années à venir :

"quelle doit être la place pour nos marins dans ses institutions et ses missions"

Face aux difficultés que nous rencontrons de plus en plus : quel est le rôle de l'OTAN en Europe et dans le monde?

Terrorisme, piraterie... Qu'attendre de cette "organisation qui permet de mutualiser nos institutions militaires, mais aussi nos moyens politiques et administratifs?

A ces questions, malheureusement si actuelles, a répondu Monsieur le député Gilbert Le Bris, qui est aussi Commissaire Principal de la Marine (h)

 l'Assemblée Parlementaire de l'OTAN

       

 

  

Un lieu exceptionnel et souvent mal connu.Et pourtant... une superbe église baroque, un couvent du XVIIème siècle, et surtout un hôpital célèbre ou les médecins des Armées exercent une médecine de pointe, reconnue par les chefs d'Etat du monde entier...Cette visite fut organisée comme les précédentes, par Jacques d'Arjuzon, en liaison avec Jacques Perget. Le groupe fut accueilli par un guide lui aussi exceptionnel, le Médecin Général Inspecteur Claude Giudicelli, membre de l'Académie de médecine, qui dirigea ces lieux et en connait l'histoire passionnante.

Une fois franchie la grille surmontée des lettres A et L enlacées, la statue de Dominique Larrey en bronze, proche d'un cadran solaire mural, rappelle la fonction militaire de ces lieux.Notre visite commence par le Musée du service de santé des Armées, créé pendant la guerre de 14/18.Il est situé dans les bâtiments du monastère et ses cloîtres superposés. Magnifiquement restaurée, la pierre blanche apparente met en valeur les objets qui surent soigner, réconforter, sauver les blessés sur les champs de bataille. Clair, didactique, le musée mérite la visite, même en famille. D'immenses grilles assurent la séparation des nonnes cloîtrées d'avec le monde qui les entoure.Remerciement au seigneur pour une naissance royale trop longtemps attendue, l'église fut fondée par Anne d'Autriche en 1624, dans le style baroque français, typique de la contre-réforme. "IESU NASCENTI VIRGINIQ(UE) MATRI " sur le fronton : Mère d'un enfant exceptionnel, le futur Louis XIV, Anne d'Autriche n’hésite pas la comparaison... ici le baroque ne commet pas les exubérances de l’Europe centrale ou du Sud. La nef est pure, blanche, et le sol de marbre multicolore reprend les dessins du plafond. Dans le chœur, l'autel est surmonté d'un baldaquin dans le style du Bernin, au dessus d'un autel ou une nativité en statues de marbre reprend le thème de la naissance....Par dessus le tout, le dôme peint par le Sueur, générateur de torticolis pour ses admirateurs, accumule les personnages autour d'un ciel divin.

Sur l'ancien potager des religieuses s'élève le moderne hôpital d'instruction des armées, remis à neuf il y a quelques années et que ceux qui serrent les cordons des bourses étatiques proposent néanmoins de fermer...Notre hôte,ainsi que notre camarade Jacques Perget (promo 1966), ont mis sur pied une association pour défendre le maintien de ce grand hôpital des armées, soutenue par la quasi totalité des membres éminents  de l'Académie de médecine.(société des amis du Val de grâce) . Mais les risques de modification de l'image hospitalière prestigieuse de cet établissement mondialement connu et apprécié sont hélas réels, et l'on peut comprendre leur ardente conviction pour le maintenir, avec se tradition d'excellence. 

 Communiqué de l'association des Amis du Val de Grâce

(cliquer sur les photos pour les agrandir) 

 

 

 

 

http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/bibliotheque-musee/musee-du-service-de-sante-des-armees

http://www.defense.gouv.fr/sante/ressources/hopitaux-militaires/en-savoir-plus-l-hia-du-val-de-grace

 http://www.defense.gouv.fr/sante/dossiers/projet-du-service-de-sante-des-armees-ssa-2020

http://www.sevg.org/index.php

 une visite en vidéo (P. Cornet) : https://www.youtube.com/watch?v=Nkmy1PTU_QA 

Arrivés le 3 novembre dernier à l’École du Val de Grâce à Paris, les cinq commissaires de milieu santé de la promotion 2013 y ont débuté la troisième et dernière phase de leur scolarité : leur formation de milieu Santé.Ces huit mois en « école d'application » vont se diviser en deux temps : une première période de formation d'administrateur santé sur le site du Val de Grâce jusqu’au mois de février puis, dans un second temps, des stages en hôpital d'instruction des armées (HIA) et en établissement public de santé du mois de mars au mois de juin. Une jeune commissaire est venue saluer notre groupe.

http://www.commissairesdanslesarmees.defense.gouv.fr/ECA/index.php/les-actualites-de-l-ecole/519-arrivee-des-premiers-commissaires-de-milieu-sante-au-val-de-grace

 

 

 

Free Joomla Lightbox Gallery

L'Assemblée Générale concernant l'exercice 2013, s'est exceptionnellement tenue tardivement le 24 novembre 2014. Précédée d'un Conseil d'Administration , portant tant sur l'exercice 2013 que sur divers points de l'exercice 2014 en cours, elle s'est tenue à l'Amphi Louis en l'Ecole Militaire.

Le compte-rendu de cette assemblée sera envoyé ultérieurement à nos adhérents.

A l'issue de l'assemblée, tous les participants se sont retrouvés pour un apéritif sous la rotonde Gabriel. Un dîner en salle Duverney a regroupé ensuite ceux qui souhaitaient prolonger amicalement cette soirée.

     

     

    

    

    

    

 

Le 29 Novembre a eu lieu à l'Ecole des Commissaires des Armées, à Salon de Provence, le baptême de la promotion 2014 des élèves-commissaires. Une belle cérémonie, sur l'esplanade devant l'Ecole,  s'est déroulée en présence des autorités et des familles des élèves. Après la mise en place des promotions 2013 et 2014, la présentation au drapeau a eu lieu,en présence de professeurs de la Faculté d'Aix en Provence, des associations d'anciens combattants, des porte-drapeaux, de membres de l'équipage de la Frégate "Provence"  et de l'Escadron de chasse Provence, de diverses personnalités, des professeurs de l'ECA et des familles. Les présidents des associations de Commissaires : de la Marine, de l'Air, de l’armée de Terre étaient bien sur présents ou représentés.Le Commissaire général Emmanuel Legendre, directeur de l'Ecole des Commissaires des Armées, accompagné du Commissaire en chef de 1ère classe François Trémembert, directeur du Centre de Formation Initiale, a passé en revue les personnels impeccablement alignés. Les élèves-commissaires de la promotion 2014, genou en terre, ont reçu le nom de baptême "Provence" qui leur a été donné par le Commissaire général Legendre, nom choisi en raison du débarquement de Provence en 1944, dont c'était le 70ème anniversaire, et au cours duquel plus de 4000 combattants ont perdu la vie pour leur pays et pour la liberté. Ce nom est aussi celui de la terre de Provence, sur laquelle se trouve maintenant l'Ecole des Commissaires des Armées. La promotion "Provence" a ensuite reçu le drapeau de l'Ecole qui leur a été transmis par la promotion précédente "première ligne". Un défilé a terminé cette émouvante cérémonie. Tous les présents ont été conviés au Mess des Officiers.  Le Commissaire général Legendre a remercié tous les participants, et a insisté sur l'importance de cette "liturgie" pour l'intégration des jeunes commissaires dans le milieu militaire qui sera le leur, ainsi  que pour leurs familles. L'ANCM était représentée par le CRC1(h) Signorel, mandaté par le président. Bravo et merci à tous ceux qui ont organisé parfaitement cette cérémonie!

Quelques mots de jeunes commissaires glanés lors du déjeuner: "je reviens de Lanvéoc...la mer...., c'était le paradis!" (ancrage marine).. "Ce que je fais, ....ce n'est que du bonheur..." (ancrage air). Il n'y a pas beaucoup d'écoles dont les élèves prononcent les mots "paradis" et "bonheur"....

 

 

 

Une vidéo, sur le site de l'ECA, vous montre quelques moments de cette cérémonie :

https://www.youtube.com/watch?v=1FkKm-7-zIU#t=23

 

 

Free Joomla Lightbox Gallery

Cette nouvelle visite fut organisée par notre administrateur, le CRC1(h) Jacques d'Arjuzon. L'ANCM remercie particulièrement le CRC2 Noëlle Auphan, promotion 1983, chargée de mission à l'Institut National des Hautes Etudes de la sécurité et de la Justice, et le CRC1 Jacques Sabatier , promotion 1986, secrétaire général du SIG (Service d'Information du Gouvernement), qui ont permis à un groupe de 35 participants (nombre limité) de visiter ces lieux de pouvoir le samedi matin 18 octobre 2014, à 10 h. Un conférencier passionnant, monsieur Richard Flahaut, conservateur de Matignon, nous guida avec affabilité, humour et compétence tout au long de notre visite. Une matinée ensoleillée permit de parcourir le parc de plus de 3 ha aux allées ratissées et aux pelouses magnifiques, ponctuées d'arbres divers plantés par les premiers ministres successifs,et agrémentées de quelques bancs de pierre pour les apartés politiques discrets....Réunis autour de la longue table ovale de la salle de réunion du gouvernement ( près de 1800 réunions s'y tiennent chaque année! ) nous suivîmes l'évocation de l'histoire mouvementée de cet Hôtel construit à partir de 1723 et qui fut occupé par le duc de Goyon-Matignon, dont l'épouse née Grimaldi lui permit de devenir prince de Monaco. Après les princes de Monaco (qui portent toujours parmi leurs nombreux titres celui de sire de Matignon), l’hôtel fut habité par Talleyrand, par des princes de Bourbon, puis d'Orléans. Acquis sous le second Empire par la richissime duchesse de Galliera, il fut ensuite résidence de l'ambassadeur d'Autriche-Hongrie. Récupéré par la France en 1918, il fut attribué à la Présidence du conseil à partir de 1923, et depuis lors resta à la disposition des gouvernements de la République. L'hôtel n'est pas immense, et les nombreux services du Premier Ministre ont du peu à peu annexer des hôtels voisins et de nombreux autres bâtiments. Nous passâmes ensuite par divers salons donnant sur les jardins. Jacques Sabatier nous parla des activités du SIG : campagnes de communication institutionnelles du gouvernement, enquêtes et analyses des médias et réseaux sociaux, etc. 

Quelques photos de notre visite, en extérieur (pas de photos dans les intérieurs) :

      

 

     

 

     

 

    

 

    

 

Pour en savoir plus : 

http://www.gouvernement.fr/matignon-regards-croises/

http://www.gouvernement.fr/ 

http://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%B4tel_Matignon

http://www.gouvernement.fr/organisation-du-sig

 

Sous-catégories